Skip to main content
DurableInvestir

Immobilier et promotion immobilière en 2024

2023 est devenue une année où le monde s’est un peu rapproché. Les réalités du 21e siècle se sont reflétées sur le marché au cours de l’année écoulée. 2023 est une année au cours de laquelle de nombreux éléments fondamentaux ayant un impact sur les investisseurs immobiliers pourraient bien avoir été définitivement consacrés. Nous pensons qu’il est tout à fait naturel que les propriétaires de Fjord RED s’engagent et s’engagent dans des projets tournés vers l’avenir.

Efficacité énergétique grâce à l’achat de nouvelles constructions

Le premier principe ancré en 2023 est celui des nouvelles constructions. Pour la première fois depuis notre activité dans le secteur de l’immobilier, nous avons pu constater que les bâtiments anciens prenaient de la valeur moins vite que les bâtiments neufs. En effet, après la crise énergétique de 2022, il est apparu clairement que les bâtiments ayant un faible indice EPC consomment davantage. Bien que nous ne soyons pas des adeptes des scores EPC et que nous supposions même que les bâtiments anciens sont très efficaces sur le plan énergétique – après tout, les gens allument leur chauffage au gaz lorsqu’il fait froid et les bâtiments moins isolés se ventilent de manière indépendante – la réalité est que le gouvernement pénalise les bâtiments anciens. Les faibles indices EPC sont synonymes de rénovations forcées. Ceci à l’horizon 2050, une période particulièrement courte pour l’immobilier. Si vous n’atteignez pas ce score, les ventes et les locations seront difficiles à l’avenir. De ce point de vue, en tant qu’investisseur immobilier, on est presque exclusivement rationnel lorsqu’on choisit une nouvelle construction. En effet, il n’est pas nécessaire d’inclure ici ces obligations de rénovation imprévues. En outre, les bâtiments anciens ne sont pas construits pour être adaptés aux normes modernes.

Volatilité des prix de l’énergie et énergie géothermique

La crise énergétique nous a également confrontés, en tant qu’investisseurs immobiliers, à la volatilité des prix de l’énergie. Les prix du gaz ont augmenté trois fois cette année par rapport aux contrats fixes. En conséquence, de nombreux locataires ont commencé à calculer leur consommation d’énergie. Par ailleurs, en tant que locataire, le choix rationnel est celui d’une nouvelle construction. En tant qu’entreprise, nous avons déjà pris notre envol en 2020 et décidé de réaliser les nouveaux projets entièrement avec la géothermie. Ce choix présente toutefois quelques inconvénients. Par exemple, la géothermie nécessite une pompe à chaleur fonctionnant en permanence et beaucoup d’espace pour les panneaux solaires afin de l’alimenter à un prix abordable. Une pompe à chaleur ne peut pas être arrêtée. En ce sens, en ce qui nous concerne, elle est beaucoup moins efficace qu’un système énergétique doté d’un bouton marche/arrêt. En outre, la technologie n’en est qu’à ses débuts et ne fonctionne actuellement de manière efficace que dans le cadre de projets d’une ampleur et d’une possibilité de refroidissement suffisantes. D’autre part, on ne dépend plus des combustibles fossiles. Globalement, on constate que le législateur a toujours l’intention de les réduire sérieusement. Cela peut inclure ou non une augmentation des droits d’accises, des taxes ou des subventions pour les produits de substitution. L’échelle des projets Fjord RED est donc directement liée à la capacité de dessiner la carte géothermique. En tant qu’investisseur immobilier, nous choisissons donc la carte conservatrice afin d’être le plus certain possible des coûts futurs et d’être le moins possible soumis aux fortes fluctuations du marché.

Un fjord respectueux de l'environnement : énergie géothermique au Mövenpick Brussels Airport

L’immobilier comme investissement à long terme

Le choix de l’unité d’exploitation constitue une troisième étape en phase avec le marché. Depuis sa création, nous avons abordé un projet chez Fjord RED principalement à travers les yeux du gestionnaire. Cela présente l’inconvénient de devoir vendre plus cher en tant que promoteur. Les matériaux de qualité – c’est-à-dire à faible usure – coûtent tout simplement beaucoup plus cher que la camelote qui ne doit couvrir que la responsabilité décennale du promoteur. Pour le client et le propriétaire, cela signifie moins de travaux et de coûts à moyen et long terme. Sur le marché, cela signifie que nous n’atteignons que les clients qui sont conscients qu’acheter bon marché équivaut à acheter cher au bout du compte. Pour nous, l’immobilier n’est pas un produit à court terme mais un investissement à long terme. Cette philosophie se retrouve dans l’approche de la conception. Notre objectif est donc de rendre le bâtiment facilement adaptable à long terme. Cela signifie que l’on peut facilement modifier la structure intérieure du bâtiment à l’avenir. À long terme, cela facilite la suppression des murs intérieurs et la mise en œuvre de nouvelles techniques. Le bien où l’on peut changer les choses en douceur permet de mettre en œuvre de nouvelles techniques à moindre coût ou de modifier la fonction du bien à très long terme. L’immobilier avec une vision à long terme, en d’autres termes.

Curieux de connaître les différents projets de Fjord RED ? Vous pouvez les découvrir ici !

Leave a Reply